Forum Illergan

Le forum officiel du Jeu de Rôle Illergan
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Révolte à Mont-Potier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Danturabo
Gros troll
Gros troll
avatar

Messages : 764
Objectif actuel : trouver s'il est possible de vaincre un styral en duel à mains nues :D
Alimentation : boudin de Réor
Humeur : Rawk Solit...

MessageSujet: Révolte à Mont-Potier   Mer 25 Oct - 15:14

-Il est l'heure, réveille toi fumier !

Je ne réagis pas immédiatement. Je ne dormais pas. Je pense que personne ne dort une heure avant son exécution.

-Allez salopard, debout ! hurle cette fois le garde.

J'ouvre les yeux et me lève.

-Encore sur les nerfs pour ton bras ?, souris-je au garde.

-Fais pas le malin. Le bourreau t'enlèvera ce sourire de ta sale gueule.

Je le suis, sans faire plus de commentaire ni d'effusion. Finalement, j'aurais peut-être du casser le deuxième deux bras du garde, hier. Pas que ça aurait changé grand-chose à ma situation, mais au moins ça aurait été drôle. Il me met un sac sur la tête. Visiblement, ce sac a servi à transporter du fumier. Petite vengeance mesquine. Je laisse le garde me traîner pendant un bon moment, docile.
On m'enlève mon sac. Je cligne des yeux, légèrement ébloui par la vive lumière du soleil. On aimerait tous que le jour de notre exécution, le ciel manifeste son mécontentement.
Le bourreau se tient derrière moi, immobile. Je sens son haleine d'ici. C'est le genre de détail qui me donnerait presque envie qu'il se dépêche de faire son office...

Un héraut s'avance et déclame :
-Voici Bohr, assassin de l'empire !

Imbéciles. Je suis loin d'être un assassin. Un meurtrier, c'est indiscutable, mais certainement pas un assassin. Je ne viens même pas de l'empire... Je me surprend à repenser à ma jeunesse sur les côtes de Nyrgu. Pas facile tous les jours, mais ce sont de bons souvenirs au final. Je ne veux pas mourir dans cette ville lerguienne de Mont-Potier.

-Bohr a été accusé et jugé coupable d'un crime abominable et répugnant, l'assassinat de sang froid et de manière prémédité de notre bien-aimé bailli, le Seigneur Tuvert !

En tout cas, ça n'aura pas traîné. J'ai tué ce porc la nuit dernière. Pas de manière prémédité, comme le dit cet imbécile, et certainement pas de sang-froid. Ce traëk nécrosé était en train d'agresser une pauvre marchande. Je ne suis pas un enfant de chœur, ni particulièrement un chic type, mais je me suis interposé. Quel con...
Il s'est énervé. Et ça a mal fini. Pour lui. Enfin au final, pour moi aussi.
Pendant que le héraut continue à déblatérer ses absurdités, je regarde la foule. Il y a bien une centaine de personnes. Les gens ont l'air heureux.
Trop, en fait, pour des gens sensé pleurer leur "bien-aimé" bailli.

-Vive Bohr !

Je sursaute. Je m'attendais pas à ça. Le cris est repris par quelques autre personnes. Les gardes s'en mêlent. C'est pas des tendres ces gardes dis-donc... Le bailli devait pas être très aimé. Ce qui ne m'étonne pas vraiment. Je ne peux pas prétendre avoir bien connu l'homme, mais le peu que j'ai vu m'a suffi à me faire une idée.

Je me surprend soudain à espérer. Serai-je l'élément déclencheur d'une révolte? Si la foule s'agite trop, peut-être que quelqu'un va pouvoir me sortir de là... Peut-être que mes camarades pourront agir.

__________________
What about dragons? That's actually a great question for anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jambreaker
Paysan boiteux
Paysan boiteux
avatar

Messages : 5
Objectif actuel : Faire se reproduire un castor et un canard
Alimentation : De la patate mousse
Humeur : Ralgamaziel

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Mer 25 Oct - 21:32

- Bonjour demoiselle, suivez-moi sans faire d’histoire !

Je lève les yeux et voit un type louche avec un manteau  me regarder avec une expression beaucoup trop intéressée à mon goût. Je soupire intérieurement : c’est déjà le troisième depuis ce matin, ça devient fatiguant à force. Ils sont tous en rut dans cette ville ou quoi ?

Comme je suis en pleine rue et que je ne veux pas causer de pagaille à la vue de tous, je me lève et le suit jusqu’à une ruelle non loin. Le type n’a aucune originalité en plus d’être passablement répugnant, un magnifique duo qui sied bien aux malfrats de son espèce.

- Bien, cela fera l’affaire ma mignonne, déballe-moi tout ça !

Il sort un couteau et me menace avec. Pour le coup je suis surprise, il en veut à mon or finalement ?

- Déshabille-toi tout de suite sale traînée ! Te promener aussi peu vêtue montre bien ce que tu souhaites et je suis prêt à te l’offrir…

Ah voilà je me disais aussi … Sous prétexte que je ne porte pas de robe mais un pantalon et une brassière, je suis une traînée. Par les Titans, mes tatouages ça couvre aussi ! La mentalité du coin me donne envie de casser des trucs. Il y a justement un parfait spécimen pour ça juste en face.

- Navré pour toi, mais tu es tombé sur la mauvaise fille !

Je me propulse vers lui pour le surprendre. Cela fonctionne parfaitement et lui fait baisser sa garde. Je donne un coup de la tranche de ma main pour lui faire lâcher son arme et entends un craquement satisfaisant. Le type commence à crier donc je lui colle un uppercut pour lui faire fermer la mâchoire, , suivi d’un bon direct au milieu du nez avant de finir avec un coup de pied retourné. Le type s’étale sur le sol. Je vérifie son pouls et heureusement il est en vie. Je le déleste de son manteau, de ses quelques pièces et de son couteau avant de sortir de la ruelle et retourne attendre mon rendez-vous.

Après plus d’une demi-heure d’attente, j’entends une conversation.

- Il parait que le l’assassin du Seigneur Tuvert va être exécuté publiquement !

Une exécution publique … répugnant.

- Oui, c’est  un certain Bohr qui a fait le coup. J’ai presque envie de le remercier !

Bohr ? Exécuté ? Foudre d’élémentaire ! Je me lève et vais parler aux deux ahuris qui, comme les autres, me reluque bien trop lubriquement. Mais je laisse passer cette fois-ci, j'ai plus urgent à faire.

- Excusez-moi, j’ai entendu votre conversation, qui est ce Bohr et pourquoi va-t-il être exécuté ?

- Ah Bohr ? Je ne sais pas qui c’est mais il aurait assassiné le Seigneur Tuvert. SI vous voulez mon avis, il mérite mieux que ça, le seigneur était un vrai tyran, c’est une bonne chose qu’il soit mort et on devrait le traiter en héros ce Bohr !

- Shhhhhtttt ... Si les gardes t’entendent tu vas y passer aussi.

- Merci messieurs, où a lieu l’exécution ?

- En face du donjon, tu ne peux pas le rater, il doit y avoir un paquet de monde.

Je les remercie et fonce dans la direction indiquée. La foule devient compacte et je me retrouve non loin du lieu d’exécution. J’aperçois un homme agenouillé et entravé entouré du bourreau, d’un hérault et d’un garde. Si c’est le fameux Borh que je suis censé devoir retrouver, je ne peux pas le laisser mourir ici. Je m’approche tant bien que mal de l’estrade. J’entends les gens discuter en avançant. Beaucoup aimerait lui venir en aide mais personne ne lève le petit doigt. Sans doute ont-ils trop peur pour agir eux-mêmes. Peut-être qu’avec un petit coup de pouce …

- Vive Bohr !

D’abord timides, les cris se succèdent et bientôt, la foule commence à s’agiter. Les gardes n’y vont pas de main morte mais cela énerve encore plus la populace. Les gardes sont occupés, c'est parfait !

__________________
Praise the Sun! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ukarnub
Combattant crasseux
Combattant crasseux
avatar

Messages : 24
Objectif actuel : Trouver comment en avoir une plus grande en Illergan
Alimentation : Pâtes
Humeur : Comme papa dans maman

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Jeu 26 Oct - 9:19

Plusieurs années à devoir supporter les ordres de ce tyran. D'interminables nuits à me morfondre sur les actes que j'avais commis en son nom, dans le simple but de vivre un peu plus longtemps. Pas la moindre possibilité de m'échapper, car les traqueurs de cette vile pourriture m'auraient retrouvées en un claquement de doigt.

Pour moi, Tuvert n'avait été rien d'autre qu'une immondice, abusant de son pouvoir pour profiter de cette ville et de ses habitants. J'avais pourtant essayé de me rebeller, sans succès. J'avais failli y laisser la vie d'ailleurs. Mais Tuvert le "magnanime" avait cru préférable de me laisser en vie et d' "employer mes bons et loyaux services" pour accomplir ses basses besognes. J'avais accepté, par peur de la mort. Et j'étais encore en vie. Mais mes compagnons qui m'avaient soutenu dans cette révolte, eux, n'avaient pas eu cette chance.

Depuis, le remord me rongeait à chaque instant. Ma lame se languissait de pouvoir rattraper mon choix, et de repasser de l'autre côté de la barrière, celle qui sépare les nobles tyranniques du peuple opprimé.

Hier soir, on m'apprit qu'un individu avait mis fin aux agissements de Tuvert en le tuant froidement. Cette nouvelle m'emplit de confusion : j'étais soulagé d'apprendre la mort de ce truand, mais aussi profondément en colère de n'avoir pu mettre fin à ses jours de mes propres mains. Il fallait que je comprenne ce qui m'avait échappé durant toutes ces années. Je décidais donc de me rendre à son exécution le lendemain matin.

Et nous y voilà ! Bohr. J'avais déjà eu affaire à lui une ou deux fois ces dernières années. Un meurtrier de bas étage, qui nous avait parfois créé quelques complications. Et pourtant, c'était lui qui avait assassiné le dirigeant de ces lieux. Dans la foule, une allégresse certaine transpirait, et le discours d'accusation du héraut ne semblait pas les impressionner. Quelque chose avait changé en eux. En moi aussi. Grâce à cet homme.

Vive Bohr !

Ces mots me surprirent... Mais gonflèrent mon coeur d'une envie de rébellion que j'avais oublié ! Mais que faire ? J'étais aujourd'hui un membre de la garde de feu Tuvert, mais je mourrais d'envie de me libérer de ce fardeau, de me faire pardonner de mes frères d'armes qui m'avaient quitté par ma faute.

Une clameur montait de la foule tandis que le bourreau tendait sa hache pour décapiter Bohr. Les pensées confuses s'entrechoquaient dans ma tête et je ne savais que faire. Mon corps décida pour moi. Je dégainais ma rapière et avec vivacité, j'embrochais le bourreau. Je le poussais d'un puissant coup d'épaule vers l'arrière de l'estrade, et conclut sa lourde chute en hurlant mes convictions que Bohr et le peuple avaient réveillé :

- Vive Bohr ! A mort les tyrans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Majias
Créateur diplômé
avatar

Messages : 1407
Objectif actuel : Construire un château de Baanurg
Alimentation : Cuisses de Golmo
Humeur : <3

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Jeu 26 Oct - 13:16

Jérôme était surexcité, un grand sourire aux lèvres. La mort du seigneur Tuvert était certes une bonne nouvelle, mais le paysan avait d'autres choses en tête : une fourche à sa main droite, une torche à la gauche, il sautillait presque sur place en imaginant le spectacle qu'il pensait inévitable.

- Vive Bohr !

La foule hésita un peu puis suivi l'acclamation de la femme. Jérôme vit le bourreau hésiter également et le meurtrier lever ses yeux vers la foule comme s'il commençait à voir une solution à tout ça.

Mais... Mais... C'est qui cette conne ?!

Jérôme était outré. Il était aux premiers rangs, le seul équipé comme la tradition le veut, et on allait lui arracher ça de ses mains ?! Il jeta un coup d'oeil vers le bourreau avec espoir et le vit lever sa hache. Un grand sourire se reforma sur son visage puis...

- Vive Bohr ! A mort les tyrans !

Il se figea. La colère monta en lui et il lança un regard meurtrier vers la cause de tous ses problèmes : la saløpe tatouée.

SALOOOOPE !!!

Il lâcha sa torche et saisit sa fourche à deux mains en essayant d'ajouter des trous à la disciple des titans. Mais voyez-vous, Jérôme était un simple paysan. Son QI mono-numérique ne lui permit pas de comprendre pourquoi la seule différence entre taper un mur ou la femme était les étincelles. Mais son intelligence était inversement proportionnelle à ses instincts de survie, c'est pourquoi en croisant le regard de la femme il lâcha son arme et commença à pousser à coup d'épaules la foule pour entamer sa fuite.

Dans les livres d'histoire, personne ne se souviendrait de Jérôme. Il n'y avait pas de raison, c'était un personne. Ce que le peuple ne serait par contre pas sur le point d'oublier c'était cette torche lâchée par terre, car pour honorer la mort du Seigneur Tuvert, les gardes décidèrent d'entièrement décorer l'échafaud avec ses bannières... qui brûlaient très bien.

__________________
"Non, tu as choisis ton propre destin."
-Majias, avant d'en finir avec Averroes, Fléau des postcounts

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jambreaker
Paysan boiteux
Paysan boiteux
avatar

Messages : 5
Objectif actuel : Faire se reproduire un castor et un canard
Alimentation : De la patate mousse
Humeur : Ralgamaziel

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Ven 27 Oct - 21:20

La foule est de plus en plus énervée. Et histoire de mettre encore plus d'huile sur le feu, un homme armé d’une rapière est monté sur l’estrade et a embroché un garde. Ce n’était pas prévu et la situation risque de tourner à l’émeute. Je dois agir vite …

SALOOOOPE !!!

Le cri est proche. Je me retourne et vois un homme me foncer dessus avec une … fourche ? Quelque peu décontenancée, je ne réagis pas assez vite et je sens sa fourche me toucher. L’air surpris du paysan fait plaisir à voir, mes tatouages, loués soit les Titans, m’ont protégé de son attaque maladroite et bien mal coordonnée. Je croise son regard et lis la peur dans ses yeux. Il s’enfuit courageusement et je décide de ne pas m’occuper de lui, préférant reporter mon attention sur les flammes … Par la crête du Kaïrn ! Un type a sorti une torche de je ne sais où et s’amuse à faire flamber les bannières qui encadrent l’estrade.

Je me rue en avant pour sortir Bohr de là, bousculant quelques personnes au passage. D’un bond je saute sur l’estrade et tombe sur le type qui a tué le garde avec sa grosse aiguille. Il semble très occupé à haranguer la foule et puisqu’il a l’air de ne pas être un ennemi, je le laisse en paix et cours vers Bohr. Je tranche ses liens avec le poignard emprunté un peu plus tôt et l’aide à se mettre sur pied. Il a l’air un peu surpris d’être en vie.

- Messire Bohr, on ne se connaît pas mais mon père, Itzvald, vous connaît. J’ai besoin de vous donc je vais vous sortir de là, suivez-moi ! On parlera de tout ça après être sorti de ce guêpier.

Je le pousse en avant et jette un œil derrière moi. J’aperçois le guerrier, toujours au même endroit et croise son regard. Je lui fais un signe de tête. Peut-être que lui aussi pourra m’aider ?

__________________
Praise the Sun! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danturabo
Gros troll
Gros troll
avatar

Messages : 764
Objectif actuel : trouver s'il est possible de vaincre un styral en duel à mains nues :D
Alimentation : boudin de Réor
Humeur : Rawk Solit...

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Mar 31 Oct - 13:37

Nous sommes enfin en sécurité... enfin pour l'instant. Je regarde la femme qui m'a guidé dans cette vieille grange en bord de ville. Plutôt jolie, élancée, et surtout couverte de tatouages. Une tohiste. Comme son père.
Je reprend mon souffle un moment, puis je lui demande :

-Qu'est ce que le fille d'Itzvald fout ici ? Et pourquoi avez-vous besoin de moi ? Et surtout, comment saviez-vous que j'étais à Mont-Potier, alors que ce n'était non seulement pas prévu, mais que je ne suis arrivé là qu'hier ?

La jeune fille a l'air gêné.

-Je... je suis votre piste depuis plusieurs mois. En fait j'ai besoin de vous pou-

La jeune fille est brutalement interrompue par l'arrivée fracassante d'une dizaine de gardes. Je reconnais celui qui a embroché le bourreau. Je regarde les autres : ils ont tous arraché l'écusson de Tuvert. Bon, a priori, des alliés. Enfin pas des ennemis, plus précisément.

-Bohr, nous comptons lancer une révolte à plus grande ampleur, pour se débarrasser des tyrans. Nous avons besoin de vous, vous êtes un symbole !

-Certainement pas. Je n'ai aucune envie d'être le centre d'attention.

Je ne précise pas que pourquoi, ils n'ont pas à savoir.

-Allez chercher le paysan qui a mis le feu aux bannières, il fera un bon symbole. Maintenant, laisser moi passer, je vais me trouver un endroit plus calme.

__________________
What about dragons? That's actually a great question for anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ukarnub
Combattant crasseux
Combattant crasseux
avatar

Messages : 24
Objectif actuel : Trouver comment en avoir une plus grande en Illergan
Alimentation : Pâtes
Humeur : Comme papa dans maman

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Mer 1 Nov - 22:01

Sa réponse me désarçonne quelques instants. Heureusement, la fougue de cette révolte m'aident à garder mes esprits et à tenter à nouveau de le convaincre.

- Personne ne sait qui est à l'origine de cet incendie. Et cela importe peu.
Toute la population scande votre nom et je parie qu'il sera presque impossible de vous sortir d'ici sans vous faire remarquer.

Sans oublier le meurtre de Tuvert. Les autorités de la région ne vous laisseront pas tranquille, où que vous irez. Vous serez recherché et traqué comme du gibier. En revanche, en restant ici et en nous aidant, votre crime, que nous approuvons tous, sera oublié. Vous serez alors tranquille et vous pourrez aller où bon vous semble.

C'est à vous de choisir.


J'espérais du fond du cœur que cet ultimatum ferait pencher la balance de notre côté. Pour peu que la jeune femme qui l'a aidé à s'échapper semble le connaître, il faudrait qu'elle l'encourage également dans cette direction.

- C'est d'accord. Mais une fois ce bordel passé, je foutrai le camp d'ici,
et je ne veux plus entendre parler de cette histoire de sauveur, c'est clair ?


- Entendu !

Formidable ! Enfin, il acceptait ! J'étais exalté par son approbation, et toute ma motivation revenait en bloc. Nous pourrons accomplir de grande chose pour les quelques jours à venir. Même s'il ne restait pas longtemps, je suis certain que cela changera à jamais la face de cette ville. Peut-être même de la région ?

- Avant toute chose, laissez-moi me présenter. Je suis Omro, ancien chef des soldats de soutien de Tuvert, et ravi de ne plus l'être. Nous nous occupions surtout des missions qui nécessitaient des attaques en force rapide et efficaces.

Nous devons nous rendre au château. Ce point est le symbole de la tyrannie exercée par Tuvert et sa garnison. Si nous nous emparons de ce lieu, ses hommes seront désemparés, et nous pourrons reprendre le contrôle de la ville sans difficulté.

Cependant, nous allons avoir quelques difficultés à passer le troisième quartier de la ville.
Deux ponts seulement le relient au quatrième, et la rivière du Torki est trop large et trop profonde pour passer efficacement d'un point à l'autre à la nage. Nous allons donc devoir agir vite et en force.

Bohr, vous devrez être visible pour attirer la foule devant l'un des ponts. Cela nous servir de diversion temporaire pour passer le second. Jeune fille...


- Morgiana.

- Quelle aide pouvez-vous nous apporter, Morgiana ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jambreaker
Paysan boiteux
Paysan boiteux
avatar

Messages : 5
Objectif actuel : Faire se reproduire un castor et un canard
Alimentation : De la patate mousse
Humeur : Ralgamaziel

MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   Ven 3 Nov - 18:00

- Quelle aide pouvez-vous nous apporter, Morgiana ?

La question d’Omro me perturbe un peu. Il ne demandait pas si je voulais les aider, mais juste comment. Comme si j’étais dans leur camp et obligatoirement disposé à les aider. Il dut percevoir mon trouble car il me sourit chaleureusement, sans doute pour m’apaiser.
Je jette un œil à Bohr. Lui a accepté de les aider malgré lui et il n’a pas l’air ravi, mais alors vraiment pas. S’il les accompagne, je vais être obligé de les suivre… et merde, je n’ai pas le temps pour ça !

- Navré mais vous semblez penser que je veux vous aider. Mettons les choses au clair, votre rébellion ne me regarde et ne m’intéresse pas, j’ai des choses plus urgentes à régler et je ne vois pas en quoi je pourrais vous être uti…

Ormo dégaine son épée d’un mouvement fluide et se fend pour m’embrocher avec. J’esquive in extrémis et fait un bond en arrière pour mettre de la distance. Les autres gardes ont l’air aussi surpris que moi et Bohr a l’ai intéressé par le combat, donc pas d’aide à attendre de ce côté-là. Ormo recommence et enchaîne des attaques rapides. Il est doué et vise toujours des points vitaux mais j’esquive chacun de ses coups. Au moment où je sens un relâchement, je prépare un coup de pied qui devrait lui envoyer les valseuses dans la gorge et … il rengaine sn épée avec un sourire.

- Vous voyez ? Vous pouvez nous être très utile. Surtout que comme Bohr, vous êtes une criminelle maintenant ici. Vous avez aidé l’assassin du Seigneur à s’échapper, on ne vous lâchera pas de sitôt.

Ce fils de troll ! Il a raison et ça m’énerve encore plus.

- Très bien, puisque je n’ai pas vraiment le choix, je vais vous aider. Mais je suis pressée donc réglons ça vite fait.

- A la bonne heure.

Il se fend d’un large sourire puis fais signe de le suivre et sors de la grange. Bohr leur emboîte le pas et je fais de même après avoir récupéré mon sac de voyage dissimulé sous la paille. Notre petit groupe marche jusqu’à une bâtisse en périphérie de la ville où un autre groupe de garde attends, dont un monté sur un ours. Ils font de grands signes dans notre direction et ont l’air heureux de nous voir. Des alliés apparemment.

__________________
Praise the Sun! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révolte à Mont-Potier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révolte à Mont-Potier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Mont Gagazet
» Le Mont Hyjal et le Cadeau d'Illidan
» Plutôt Kauyon ou Mont'ka?
» Fin de l'enquete sur l'attaque de Mont-Roche.
» Traité du Mont Saint Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Illergan :: Au Creskannor hurlant-
Sauter vers: